L’Histoire de Honda

“Les rêves donnent un sens à la vie. C’est pour cela que, jusqu’à la mort, je continuerai à m’imposer de nouveaux défis. Nous devons poursuivre nos rêves.”

Soïchiro HONDA

“J’aurais été déçu s’il avait commencé à parler de bénéfices. Cela aurait signifié qu’il s’intéressait à ses revenus personnels. C’était un grand personnage qui tenait un rôle principal. C’était comme si nous tous nous tenions des rôles secondaires et devions construire un théâtre – une société – pour mettre en scène l’acteur principal.”

Takeo FUJISAWA

Né le 17 novembre 1906 à Komyo dans le centre du Japon, Soichiro Honda était l’aîné d’une famille de neuf enfants. Son père travaillait comme réparateur de bicyclettes. Il apprit le métier comme apprenti dans un garage de Tokyo.Bon élément, il détestait toutefois la rudesse des conditions sociales qui prévalaient encore dans le Japon de cette époque. En 1925, Yuzo Sakakibara, son patron, lui donna l’idée de construire une voiture de course à partir d’un châssis Mitchell de 1916, associé à un moteur d’avion Curtis-Wright V-8 de 8 litres. Ce fut pour Soichiro une entreprise formidable. Il fabriqua lui-même la plupart des pièces et
sculpta notamment les rayons de roues en bois.Pour les circuits en ovale avec virages relevés à gauche, Soichiro fabriqua des voitures de course équipées de moteurs Ford décentrés.
Esprit novateur, il testa la suralimentation, installa des radiateurs de refroidissement supplémentaires, monta des sièges de soupape renforcés et remporta des succès à la fois comme mécanicien et comme pilote. Sa carrière faillit tourner court en 1936 dans le All-Japan Speed Rally. Il percuta un autre concurrent et fut éjecté de sa voiture. Il s’en sortit avec une épaule démise, un poignet cassé et des blessures au visage qui lui laissèrent de profondes cicatrices. Courant avec son frère, leur vitesse moyenne en course de 120 km/h (75mph) resta un record au Japon durant près de vingt ans.En octobre 1946, il fonda la Honda Technical Research Institute qui devint plus tard la Honda Motor Company. A la différence de la plupart de ses contemporains, Soichiro Honda était un personnage ouvert et
déclarait la non-conformité comme essentielle chez un artiste ou un novateur. Il insistait sur les aspects positifs des relations de travail
au sein de son entreprise, en les qualifiant de méritocratie.
Soichiro Honda abandonna la présidence de sa société en 1973. Il disait qu’une société ne pouvait prospérer que si son ancien dirigeant n’y faisait plus que de rares apparitions.Il se consacra à la Fondation Honda dont l’objet est d’harmoniser la technologie et l’écologie. Il occupa les postes de vice-président de la
Chambre de Commerce et de l’Industrie de Tokyo et de l’Association des Constructeurs automobiles du Japon.Soichiro Honda est mort en août 1991.
Le grand tremblement de terre de Kanto en 1923 tua 140 000 personnes, dévasta Tokyo et détruisit le commerce de la famille Fujisawa. Takeo passa ainsi la plus grande partie de son enfance dans la misère. Il fut engagé dans une aciérie, progressa très vite et, âgé de seulement 27 ans, prit en charge la direction de l’entreprise. A 42 ans, Takeo Fujisawa rencontra Soichiro Honda, à la recherche d’un partenaire commercial, et se joignit à lui. Il se révéla un élément clé au sein de la nouvelle société lorsque, dès les premiers succès remportés par les motocyclettes Honda, il parvint à persuader les concessionnaires de payer les machines à l’avance. Les fonds ainsi obtenus des distributeurs dans les années 50 représentèrent alors pour Honda la garantie de son programme d’investissements en usines et en machines.Fujisawa organisa le programme de marketing de Honda. En 1950, on ne trouvait seulement que 400 concessionnaires de motocyclettes au Japon mais, par contre, 55 000 revendeurs de bicyclettes. Il signa donc avec eux un engagement pour la commercialisation d’une bicyclette à moteur – la Cub type-F – ouvrant ainsi un nouveau marché de masse et réservant à différents concessionnaires la vente des modèles professionnels.
Organisateur de l’immense expansion de la compagnie, Takeo Fujisawa a voulu prendre sa retraite en même temps que Soichiro Honda lors du 25ème anniversaire de la création de la Honda Motor, en septembre 1973.Takeo Fujisawa est mort en janvier 1989.Fujisawa disait de Honda : “J’aurais été déçu s’il avait commencé à parler de bénéfices. Cela aurait signifié qu’il s’intéressait à ses revenus personnels. C’était un grand personnage qui tenait un rôle principal. C’était comme si nous tous nous tenions des rôles secondaires et devions construire un théâtre – une société – pour mettre en scène l’acteur principal…”